Stratosphères

by La Carotte Polaire

supported by
skalien
skalien thumbnail
skalien Un son attachant, luvv it Favorite track: Les somnifères.
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.
    Purchasable with gift card

      $7 CAD  or more

     

1.
La vapeur se dégage, Précédée d’une flamme Qui parfume mes idées J’avance dans les nuages Qui parsèment les parages Et agissent tels des solutés Dans les hautes stratosphères Où le temps s’oublie lui-même, où le temps s’oublie, Où le temps emporte les dilemmes Dans les hautes stratosphères Ahhhh ahhhhh Ahhhh ahhhhh Dans les hautes stratosphères Où le temps s’oublie lui-même, où le temps s’oublie, Où le temps emporte les dilemmes Dans les hautes stratosphères Où le temps s’oublie lui-même, où le temps s’oublie, Où le temps, où le…
2.
La crise, au bord des larmes, au bord des lèvres, à bout de souffle, à bout de fièvre… La paralysie des gestes, sous paroles indisgestes, comme des seaux d’eau glacée, comme l’hiver. Même le froid noircit les doigts. Réchauffe-toi, réchauffe moi… Ahhhh… Brule mon corps, je tuerai les démons, je tuerai mes démons Ces diables, qui dévorent mon nom. Comme brule mon corps, je tuerai les démons, je tuerai mes démons Ces diables, qui dévorent mon nom. Je suis la Carotte Polaire Je tergiverse entre les deux bouts de ma terre J’enterre le béta-carotène, j’enracine mes veines, la bipolarité dans l’éther Même tes doigts blanchissent le froid Réchauffe-toi, réchauffe-moi. Ahhh…. Brule mon corps, je tuerai les démons, je tuerai mes démons Ces diables, qui dévorent mon nom. Comme brule mon corps, je tuerai les démons, je tuerai mes démons Ces diables, qui dévorent mon nom. J’inspire mon être, étrange atmosphère, Je sens les mots qui se taisent, je ries des mots qui me biaisent J’expire mon être, étrange atmosphère, J’entends les mots qui se taisent, j’oublies les mots qui me biaisent Comme brule mon corps, je tuerai les démons, je tuerai mes démons Ces diables, qui dévorent mon nom. Comme brule mon corps, je tuerai les démons, je tuerai mes démons Ces diables, qui dévorent mon nom. Comme brule mon corps, je tuerai les démons, je tuerai mes démons Ces diables, qui dévorent mon nom. Comme brule mon corps, je tuerai les démons, je tuerai mes démons Ces diables, qui dévorent mon nom, qui dévorent nos noms.
3.
It’s hard to say, so here it goes I’m always away, who knows Where my mind has been I took some time, to work it out To think of all, my prides and doubt To find out where my heart has been I see the light, I feel the cold I feel it’s right, the passion rose Like the bruises on my skin… I see the lord, I feel the lord Let the blues rather paint all my skin Let the bruises paint all my skin I’d rather have the blues out than in Let the blues rather paint all my skin I never ask for second chances There is no fault to forgive Our differences will take us out of place I never knew, how much to give, How much to care, so defensive I wish I’d be able to guess Or find a way to overview And overcome those fears of you And bring our hearts face to face I see the lord, I see the lord, I see the lord, I… please Let the blues rather paint all my skin Let the bruises paint all my skin I’d rather have the blues out than in Let the blues rather paint all my skin Let them paint all my skin Ahhhhhh I’d rather have my skin Ahhhhh I’d rather the blues out
4.
In and out 02:56
Please don’t answer my questions I don’t want to know If our hearts grew apart Maybe I should just let it go Maybe I should just let it go But I keep falling in and out of love with you I keep falling in and out of love with you Please, don’t be in pain Maybe our paths will cross again I am thankful for it all And for what will be But I keep falling in and out of love with you I keep falling in and out of love with you I keep falling in and out of love with you I keep falling in and out of love with you I keep falling in and out of love with you.
5.
Casse-tête 04:20
J’ai la manie de tout confondre L’enfer, les cieux quand ils grondent Le bleu, l’en-vert, le jaune de mes yeux qui fondent Regards amers comme une pluie qui t’inondent Mes pupilles t’inondent Ahhhhh Ahhhhh J’ai la maladie du casse-tête Je me rends aveugle quand je m’entête Je fais la sourde oreille à mon air bête, pour leur plaire, À eux, ces dieux, qu’on doit satisfaire, que j’aime satisfaire. Ahhhhh Ahhhhhhh Ahhhhhh
6.
Dans les corridors des marées de sang-froid J’ai creusé mon chemin pour contourner les combats Pour esquiver l’affrontement, j’ai bravé les naufrages J’ai traversé tes océans, j’ai contemplé tes côtes J’ai exploré tes paysages J’ai levé les voiles Et gonflées par les vents du nord, elles m’emportent vers de plus beaux présages Ce que le ciel dévoilera Recomposera mon sort Mais je souhaiterais accoster tes rivages J’ai dispersé mes secrets aux quatre coins de la Terre, aux nombreux vents de mes idées J’ai du revenir sur mes pas, sans réussir à les retracer… Tes chuchotements et la mer m’ont distraite en cours de route, en cours de doute, en cours de toi… J’adressais tes eaux troubles avec la plus simple des voies. J’ai levé les voiles Et gonflées par les vents du nord, elles m’emportent vers de plus beaux présages Ce que le ciel dévoilera Recomposera mon sort Mais je souhaiterais accoster tes rivages J’ai levé les voiles Et gonflées par les vents du nord, elles m’emportent vers de plus beaux présages Ce que le ciel dévoilera Recomposera mon sort Mais je souhaiterais accoster tes rivages Recomposera mon sort Mais je souhaiterais accoster tes rivages Recompos’ras-tu mon corps Je souhaiterais accoster tes rivages Recompos’ras-tu mon corps Pour que je puisse accoster tes rivages
7.
O-oh, o-oh, oh, o-oh, o-oh. O-oh, o-oh, oh, o-oh, o-oh. Juste un instant de paix, une trêve dans la guerre que j’ai créée. Juste une nuit sans éveil, pour vivre un rêve. Je n’ose pas tenter les somnifères, je n’veux pas d’un sommeil synthétisé J’ai besoin d’un chaos parfait pour soulager les blessures infligées. O-oh, o-oh, oh, o-oh, o-oh. O-oh, o-oh, oh, o-oh, o-oh. J’ai choisi mon arme pour combattre les prétentions démentes Les illusions sauvages et la pression sur des épaules qui élancent Dans l’épouvante d’une réalité qui me hante… qui me hante. J’ai rejoint les rangs des bohémiens qui combattent les sangs d’encre, et malgré moi… Juste une nuit sans éveil devînt une ancre… Les guérillas de passion prolifèrent, mais je ne veux pas de ce sommeil synthétisé. Je veux vivre un chaos parfait et soulager… vos blessures infligées. O-oh, o-oh, oh, o-oh, o-oh. O-oh, o-oh, oh, o-oh, o-oh. J’ai brisé mon âme pour abattre tes prétentions démentes J’essuierai mes larmes pour m’ébattre sans tes prétentions violentes. J’ai choisi mon arme pour combattre tes prétentions démentes Les illusions sauvages et la pression sur des épaules qui élancent Dans l’épouvante d’une réalité qui me hante… qui me hante… qui me hante. O-oh, o-oh, oh, o-oh, o-oh. O-oh, o-oh, oh, o-oh, o-oh. O-oh, o-oh, oh, o-oh, o-oh. O-oh, o-oh, oh, o-oh, o-oh.

about

Cette nouvelle sortie de La Carotte Polaire désire repousser un peu l’extravagance de la chanson folk plus nostalgique en l’alliant avec un effet dream pop plus réconfortant, et porte sur les hautes altitudes des expériences de l’artiste. Après la sortie en primeur de sa première pièce Les Somnifères au début de l’été 2018, suivie à l'automne de l'extrait Accoster tes rivages, cet album se complète donc avec trois autres pièces en français et deux en anglais. L'album judicieusement nommé Stratosphères présente plus que des atmosphères éparses : il présente les divers tempéraments de l’artiste et souhaite guider son authenticité grâce à la diversité musicale, de par ses pièces tantôt plus immersives et parfois plus déterminées que douces. La Carotte Polaire est accompagnée, sur cet album, de musiciens du premier album ainsi que de nouveaux pour agrémenter ce nouvel album.

credits

released October 26, 2018

La Carotte Polaire
Musique & Paroles : Claudia Laurin

Produit & réalisé par Borza Ghomeshi
Mix & Master au studio de Mayk Music, Morin Heights, QC.

Claudia Laurin (interprète, voix, guitare acoustique, piano)
Philippe Paquet (guitare électrique)
Samuel Morin (batterie, percussions)
Nicolas Fontaine (contrebasse, basse, moog)
Marc-André Rouillard (Chœurs, guitare acoustique)
Melyssa Lemieux (chœurs)
Tim S. Savard (trombone, trompette, piano, violon, violon baryton, violoncelle)

license

all rights reserved

tags

about

La Carotte Polaire Montreal, Québec

La direction artistique primordiale de La Carotte Polaire, c'est de rendre ton coeur heureux. Par tous les moyens imaginables et possibles, rendre ton coeur plus léger.

La Carotte Polaire est une auteur-compositrice-interprète qui fusionne sa musique indie rock/dream pop au cirque, à l’art visuel, au théâtre, et à la danse.
... more

contact / help

Contact La Carotte Polaire

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like La Carotte Polaire, you may also like: